Voyager seule quand on est une femme
Le sexe en voyage… On en parle un peu?

Le sexe en voyage… On en parle un peu?

Les découvertes culturelles, cool, mais bon !

Voyager seule offre de nombreux avantages. Comme Ryan et moi le soulignons dans notre ebook, cela nous permet de gérer notre temps comme bon nous semble, d’être notre propre boussole, d’évoluer à notre rythme, de se découvrir soi-même, de faire une foule de rencontres, etc…

BLABLABLA, oui ! On s’offre aussi l’occasion inouïe d’avoir une sexualité super épanouie si ça nous chante !

A moins que vous ayez un homme à la maison qui vous attends (et je lui souhaite donc bien du courage), si vous voyagez seule sur du long terme c’est qu’à priori vous êtes célibataire. A moins que vous ayez fait voeu d’abstinence, à priori l’idée…

  • d’un bel argentin muy caliente qui vous fait chavirer durant un tango,
  • un canadien torse nu qui coupe du bois devant sa cabane,

ou encore, je sais pas moi…

  • un surfeur sénégalais qui jaillit hors de l’eau…

ça n’est pas pour vous déplaire, non ?

Bon. On se comprend…

sexe voyage

Moi je dis, le sexe, c’est comme la bouffe, autant manger local !

(mais vous faites bien comme vous voulez, hein)

Le voyage, c’est la découverte d’une autre culture. Et cette culture inclue évidemment les rapports entre hommes et femmes, la séduction, et pourquoi pas le sexe ! Après un an passé en compagnie de québécois (voir article), je suis revenue dans ma vieille Europe nourrie de nouvelles valeurs, d’un nouveau regard sur moi-même, les hommes et les femmes.

Malgré la taille de l’échantillon québécois à mon tableau de chasse qui ne me permet que de faire des généralités, ce dont je suis sûre c’est qu’au Québec les femmes (voir article) parlent d’avantage de sexe, de façon libre et informative. Elles n’ont aucun jugement ni regard sur une sexualité débridée et libérée.

Dis donc, elle y va fort celle-la!  

Vous n’entendrez jamais ce genre de choses au Québec si une femme s’envoie un bataillon durant la semaine.

sexe en voyage

Je rappelle à mes lecteurs français que selon pas mal de voyageuses étrangères, et notamment des québécoises (lire ici, si tu l’oses) ,  ils sont loin d’être les meilleurs amants en Europe (alors, dans le monde !) Désolée, les chéris ! Pourquoi ? Je ne sais pas, n’ayant pas un vécu international me permettant de comparer, mais visiblement la sexualité est plus joyeuse, intense, gourmande, libre dans certains autres coins du monde que dans l’hexagone. (Ne me jetez pas de pierres, je sais que tout ça est archi-subjectif)

sexe en voyage

Le super sexe est un effort coopératif. 🙂

Etoffez la partie « Grraou » en vous, le sexe en voyage sert à ça !

Durant un temps, vous êtes seule et vous n’aurez donc à vous confronter au regard de personne d’autre que vous-même. Du moment que vous êtes responsables, que vous utilisez des préservatifs et que vous ne vous mettez pas en danger, amusez-vous, faites-vous bousculer (c’est le cas de le dire) dans vos acquis sexuels, vous pourriez être surprise ! La douceur ne se cache pas là où on l’attends !

Si ce voyage est un cadeau que vous vous faites, permettez-vous de visiter des fantasmes, de jouer des rôles, d’aller vers un type d’homme (ou de femme) différent de celui qui vous est coutumier… Bref, expérimentez autre chose que les files d’attentes de musées, et permettez-vous durant cette parenthèse de découvrir une nouvelle facette de vous-même.

Faire l’amour dans une langue étrangère est déjà tout un poème

shibari

Oui mais et l’amouuuur dans tout ça ?

En revanche, l’amour se cache derrière n’importe quel buisson, vous savez ! Et tomber en amour en voyage peut tout autant vous permettre de rencontrer l’âme soeur, que de faire compromis sur compromis avec quelqu’un qui n’est pas fait pour vous.

Méfiez-vous aussi du syndrome « colonie de vacance » : on s’est montré sous notre meilleur jour durant 4 nuits sous les cocotiers, on a les papillons dans le ventre puissance 2000,  et tout ça justifie peut-être qu’on prévoie déjà le prénom de ses futurs enfants, qui sait…. Ou pas.

Ou ce qui a duré 4 jours deviendrait tout pourri si ça en durait 10 de plus. Si vous êtes un coeur d’artichaut et que vous espérez vous caser, ne perdez pas de vue que ce voyage est le vôtre !

 

Je sais, mon coeur est moche.

Je sais, mon coeur est moche.

Messieurs (et Mesdames), il vous faudra être sacrément convaincants pour faire dévier de leur route un bon nombre de voyageuses solo, mais tout est possible ! L’avantage du voyage, c’est que les destinations sont floues et perméables aux imprévus.

 

 

Donnez votre avis sur l'article :

33 commentaires

  • C’est étrange, mais lorsque je suis à l’étranger, j’ai beaucoup de mal à être charmé par d’autres voyageurs. Je me sens dix fois plus séduit par les locales.

    Je te rejoins sur les amours, c’est comme les amours de vacances quand on était jeune !! En voyage au long cours, on est plus à même de laisser son coeur chaviré le temps d’une nuitée.
    Captain Rémi Articles récents…Défi 08 : Baptème de parapente à Medellin – ColombieMy Profile

    Répondre
    • C’est les locales qui doivent être contentes ! 🙂
      Avec le temps, je tombe amoureuse tous les 2 mois, et très très sincèrement. Je peux plonger dans une histoire sans problèmes même si je sais qu’elle n’est pas vouée à durer, et je n’ai absolument aucun soucis avec les au revoirs, car je sais que ces personnes restent dans mon coeur pour toujours.
      Mais cette conception de l’amour (même si elle est temporaire) n’est pas évidente pour tous !

      Répondre
  • Génial ton article, j’adore tes illustrations (comme toujours) ! Je suis tout à fait d’accord avec toi au Québec les français ne sont pas considérés comme les meilleurs amants 🙂 Ton article sur « Vis ma vis de femme au Québec » est tellement vrai, c’est une des choses qui m’a manqué en revenant en France : pouvoir s’habiller comme je veux sans être jugée ou dévisagée…
    @+
    Tatiana – Weekend and Trips Articles récents…Etape 5 – De Chora Skafion à FrangokastelloMy Profile

    Répondre
    • Merci merci Tatiana !!
      Ton message me fait très plaisir ! Et oui, le retour en France est un peu dur une fois que tu as connu la liberté des québécoises ! Il faut en parler autant aux femmes qu’aux hommes, leur montrer en douceur que tout ça peut être un peu plus joyeux et moins balisé qu’en France 🙂

      Répondre
    • Tu vas t’éclater ! La nature, les gens, les villes, les MECS !
      Ne t’attends pas à te faire draguer, ça n’arrivera pas, mais par contre tu pourras « magaziner » 😀
      à savoir choisir tes amants librement, sans jugements : bonheur !

      Répondre
  • Haha, j’ai adoré ton article bien qu’il soit SIIIIIIIIIIII loin de ma réalité (dit la fille qui voyage en couple depuis plus de 10 ans… et bon, avec les enfants maintenant… mouais. hahaha!)…

    Malgré ça, disons que même en couple, les voyages peuvent être une belle occasion d’élargir sa sexualité, de s’épanouir, d’expérimenter 😉

    J’ai adoré les illustrations, comme toujours… On a hâte que tu ailles faire ton tour au Japon pour voir l’article qui en ressortira hahah!

    Intéressant et parfois mystifiant) de lire cette façon de voir le Québec… le regard extérieur qu’une personne peut porter sur la façon dont les choses se passent ici, c’est bien.

    Répondre
    • Salut ! Déjà un grand merci de ton message 🙂
      j’espère un jour pouvoir expérimenter ce genre de situation, dans une relation sur la durée, et sur la route ! C’est sûr que se retrouver, se donner des rendez-vous de couple et avoir de l’intimité avec des enfants ne doit pas être simple ! Mais ce doit être encore plus savoureux quand ça arrive !
      Voyager rend plus curieux et plus ouvert d’esprit à tous les niveaux, et le Québec a été une grande révélation 🙂

      Répondre
    • Salut Astrid !
      Merci pour ton message !
      Voyager est un apprentissage de chaque instant, à chaque rencontres, mais à la maison c’est pareil aussi je pense ! Pas besoin d’aller trop loin pour faire sauter certains verrous, même si l’exotisme et l’ailleurs m’aident. C’est surtout tomber sur la bonne personne pour faire sauter les verrous !

      Répondre
  • Un article très intéressant, sur un sujet tout aussi intéressant… 🙂 Et nous partageons totalement ton point de vue ! Cela fait bientôt 10 ans qu’on est ensemble, que nous avons une sexualité épanouie, et il y a des tas de choses a dire sur la vie coquine d’un couple voyageur ! Il faudrait qu’on écrive un article sur le même sujet mais du point de vue d’un couple, tiens 😉
    Quentin & Mariette @Shoesyourpath Articles récents…Akaroa, the « French » villageMy Profile

    Répondre
    • Mais ouiiii ! Ecrivez là-dessus !
      Je serai curieuse de savoir comment le voyage cimente un couple, ne le vivant pas moi-même !
      J’imagine qu’on en ressort grandis, plus curieux de l’autre, en le posant pas comme acquis. J’espère pouvoir un jour expérimenter tout ça ! En attendant… 😉

      Répondre
  • Coucou Aude!

    Egalement blogueur et voyageur longue durée, je découvre ton blog avec amusement: merci!
    C’est peut être tout à fait personnel, mais il me semble que le sexe en voyage est au final plus compliqué qu’en France: encore un plan qui a foiré?! 😉
    Je crois que les femmes cérébrales 25/35 (pour lesquelles j’ai une attirance toute particulière!) ne sont pas naturellement enclines à se lancer dans une histoire éphémère avec le mec qui va rester 2 mois puis s’envoler vers d’autres contrées (et d’autres coeurs!); si tu as un truc pour les décoincer sans avoir l’impression de les manipuler à grand coup de « Mais tu sais, on pourra s’écrire … », je prends! 😉

    Sinon, continue ce que tu fais, c’est frais.
    Florian
    http://www.howimetmyearth.com
    Florian Wild Articles récents…Merci!My Profile

    Répondre
    • Haaaa ben là ! Je n’y arrive pas trop avec les miennes, de rencontres, alors tu sais 🙂
      C’est toujours plus simple pour ceux qui sont sur la partance, j’imagine. Mais c’est sûr que ce n’est pas rassurant de voir quelqu’un qui est prêt à prendre ce que la vie lui offre sans attaches !
      J’ai tendance à facilement tomber amoureuse, me jeter dans une relation, mais je n’ai aucun soucis avec l’idée des au revoirs et que ça a une fin. ça en dérange certains !

      En tous cas, merci pour ton message, ça me fait très plaisir ! 🙂
      Toi aussi continue, je découvre ton blog avec plaisir !

      Répondre
  • « Moi je dis, le sexe, c’est comme la bouffe, autant manger local !  » => oui, ou alors c’est les locaux qui veulent manger un plat exotique. Tout le monde y gagne.

    « les français…sont loin d’être les meilleurs amants en Europe (alors, dans le monde !) » => même chose pour les françaises, quand on voyage un peu on se rend vite compte qu’en France les filles sont plutôt coincées !!! Bizarre car à l’étranger lorsqu’on parle des françaises (avec des mecs japonais, australiens…) elles ont une réputation de filles open (pour rester poli).
    Mat Articles récents…Carte du Portugal détaillée à imprimer: les endroits à voir absolumentMy Profile

    Répondre
    • Je suis bien d’accord avec toi, tout le monde y gagne, par définition tu es exotique du moment que tu es à l’étranger.
      Pour le point suivant, je suis au regret d’être également d’accord avec toi. L’amour étant tout de même quelque chose qu’on fait à 2 ou à 3 ou à 12, ce serait trop facile de ne mettre le problème que sur les dos des garçons !

      Répondre
  • J’ai été absent pendant un long semestre, mais désormais je me souviens la raison pour laquelle j’avais l’habitude de découvrir ce blog. merci, je vais tâcher de revenir plus ordinairement. A quelle fréquence publiez-vous sur votre blog ?
    Carolos Articles récents…0My Profile

    Répondre
  • Pingback: Dois-je rappeler le mec d'hier soir à l'auberge de jeunesse?

  • Pingback: Dois-je rappeler le mec d'hier soir à l'auberge de jeunesse?

  • Rafraîchissant et très drôle. Comme toujours, dirais-je, maintenant que je commence un peu plus à connaître la mamzelle, au cours de mes lectures 😉

    Figure-toi que j’ai failli me faire pipi dessus de rire lorsque j’ai lu le passage sur « le bel argentin muy caliente »; c’est à peu près mot pour mot ce que je m’apprêtais à écrire dans la description de mon récit de voyage… J’ai bien fait de ne pas le mettre et en plus, j’ai éclaté de rire en le lisant 😉

    Je ne sais pas trop pour les Argentins (oh la menteuse ! ^^), je connais « bibliquement » mieux les costa ricains et je peux dire qu’ils n’ont rien à envier à leurs compères du sud 😉 Ça fait du BIEN, un article qui appelle un chat un chat et qui décomplexe les crispations que certains et certaines pourraient conserver au-dessous de la ceinture. Merci Aude !!
    Annajo Janisz Articles récents…Vous aimez les voyages où on s’emmerde ? N’ouvrez pas ce livre.My Profile

    Répondre
    • Coucou AnnaJo !
      Merci de ton message, c’est toujours un plaisir de te lire 🙂
      Bon, je n’ai pas pu encore expérimenter ni les argentins ni les costa ricains, mais je ne désespère pas 😀

      Répondre
  • J’ai découvert ce blog par l’intermédiaire du blog de Ryan Lesacados et quand j’ai acheté votre ebook je voulais savoir comment était le blog de l’autre auteur (toi en l’occurence).
    Premier article que je lis et franchement pas déçue !! ça fait plaisir de voir des sujets qui semblent être tabou présentés de façon si…. rafraichissante et légère (c’est pas une critique bien au contraire). J’adore et je suis encore plus curieuse de connaitre ça :p

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Loading Facebook Comments ...