Guide de survie pour l’hiver au Québec

Guide de survie pour l’hiver au Québec

stalactiteJe sais ce que mes frères d’armes du Québec vont me dire : je vis un hiver niveau petit chat. Je n’ai eu qu’un pic à -28°, autrement dit moins que ce qu’ils s’étaient cogné l’année dernière pendant des semaines. Mais tout de même !

L’européenne méditerrannéo-belge vit un sacré choc culturel en sortant son nez dehors par -20°! Alors comme tous expatriés j’avais peur, j’imaginais le pire, et j’avais tort. Du moins par -25°. Ce n’est pas une légende, cette température au Québec, avec un froid sec est bien plus supportable qu’un 0° humide à Bruxelles. Par contre si vous ajoutez humidité + vent, là ça commence à picoter.

Je vais vous donner ici quelque conseils pour braver l’hiver québécois.

Des vêtements appropriés tu porteras.

Je vous explique avec un schéma :

froid québécois

 

Il te faudra oublier ton élégance et ta classe légendaire pour quelque mois, malheureusement. Il faut savoir que tout est surchauffé au Québec, les métros et bus, les stations, les magasins, et certains immeubles. Il faut donc procéder par couches, que tu peux enlever à ton aise, histoire de ne pas attraper un rhume toutes les 2 semaines. Donc un très bon manteau est de mise. J’ai acheté une partie de mes vêtements d’hiver chez Decathlon, en Europe, après les conseils d’autres expatriés m’ayant dit que c’était meilleur marché.

  • J’ai acheté deux leggings et deux sous-pulls pour ski, dont l’intérieur est chaud,
  • trois grosses paires de chaussettes,
  • j’ai acheté d’occasion un manteau en duvet d’oie, et une paire de chaussures d’hiver.
  • La paire de chaussures est sans doutes l’achat le plus important. Il faut la prendre plutôt plus grande, car l’air doit pouvoir passer pour te tenir au chaud, ça semble bizarre mais c’est comme ça. Les miennes ont de la fausse fourrure en haut, cela empêche la neige de rentrer dedans, et sont fourrées à l’intérieur, avec une bonne semelle. Si vous venez pour une courte période, pensez à l’achat d’occasion sur kijiji.com ou sur des groupes facebook comme celui des PVTistes, il y a de bonnes affaires. Les français ne jurent que par Canada Goose et Sorel, mais il est possible d’élargir un peu ses horizons.
  • Les pantalons : je n’ai rien acheté de spécial, je mets mes leggings sous mes jeans et c’est tout. Le jean n’est pas un bon isolant, mais avec le leggings c’est correct, et surtout oubliez les slims encore à cause de cette histoire d’air. Vous n’imaginez pas la couleur que prendront vos cuisses si le vent glacial claque dessus directement dans un slim.
  • Pensez au bonnet ou chapka, et n’imaginez pas pouvoir passer l’hiver juste avec des caches-oreilles même si c’est cute, ça ne suffit pas.
  • Echarpe évidemment, personnellement j’ai opté pour un énorme snood car il ne glisse pas.
  • Enfin, les gants ou moufles. Par grand grand froid, préférez les moufles à cause de l’air, toujours ! Tes doigts auront plus chaud s’ils ne sont pas séparés.

froid-quebec

 

De soins ton corps tu couvriras.

Je n’ai pas besoin de préciser qu’il faut toujours avoir un baume à lèvres sur soi, ça semble évident. Moi j’utilise abondamment du Carmex, qui a un petit effet froid que j’aime bien.

Il vous faudra aussi vous tartiner de crème. Le froid tire la peau, principalement aux mains et au visage.

Une paire de lunettes de soleil peut aussi être bienvenue pour se protéger les yeux, car le Québec reste un pays ensoleillé en hiver.

Et pensez à bien manger. Par bien manger je veux dire correctement, aussi. Le froid donne évidemment envie de se vautrer tout entier dans la poutine, mais si comme moi vous avez un métabolisme préparé en tout temps à survivre à une famine, vous risquez de vous transformer en béluga et vous tomberez malade. Rien de mieux qu’une alimentation saine pour survivre à l’hiver et booster ses défenses immunitaires.

 

De la glace tu te méfieras

Ahlalaaa tu vas apprendre à connaître toute une nuance de glace, verglas, neige, givre, gel, patinoire… Après avoir accepté que tu devais marcher en traînant les pieds pendant 4 mois au bas mot, ton regard va s’affûter. Tu te feras piéger dans une marée de slush (neige dégueu fondue) que tu auras prise pour une plaque de givre, tu risqueras ta vie en avançant fièrement sur ce que tu croyais être de la neige mais en fait non, c’était du verglas etc…

Pour te présenter une portion de ces réjouissances, un petit schéma :

froid québec

La peur, tu ne connaîtras pas, et de l’hiver québécois tu profiteras !

Le Québec est équipé pour affronter l’hiver, sinon l’économie du pays ainsi que ses habitants serait gelés pendant 4 mois. Les gens restent très outdoor, et Montréal ainsi que sa région se remplissent d’infrastructures pour le sport d’hiver ! Il y a des patinoires, des pistes de ski de fond et de raquettes dans les parcs de la ville, ainsi que dans les parcs nationaux. On loue des chalets, on part sur les pistes de ski dans les Laurentides, ou teste le traineaux à chiens et on file danser à l’IglooFest !

Et si jamais on vit en centre-ville et qu’on est vraiment très frileux, sachez qu’un réseau sous-terrain existe, comme un centre-commercial permettant de rejoindre une station de métro à l’autre en faisant son shopping.

hiver québecAutre avantage de l’hiver québécois : on ressemble tous à des trolls ! Déjà que les québécois sont bien moins sévères que les français vis à vis de l’apparence  ( j’avais déjà écris un article à propos du féminisme au Québec ) et sont bien plus ouverts d’esprit, durant l’hiver il est tout simplement impossible d’attacher de l’importance à l’allure, on en a peu. De quoi se mettre à l’aise, donc !

 

Sur ce, je vais me rouler dans la neige, et vous laisse avec cette vidéo de Frozen, pour ceux qui n’auraient pas compris le sens de l’image principale ou pour ceux qui voudraient comme moi la réentendre pour la 250 000e fois ! Et je m’excuse d’avance pour ceux qui la découvrent et qui du coup l’auront dans la tête pour 10 ans. (Version française, au cas où)



Donnez votre avis sur l'article :

23 commentaires

  • Je viens de découvrir ton blog et je me dis que nous ne sommes pas si fou de vouloir affronter la Scandinavie et le Québec en plein hiver ! Je connaissais déjà le système des couches – je l’utilise très souvent en France ^^ » – et j’avais peur d’avoir froid là bas, mais visiblement, ça devrait être supportable ! (et on croise les doigts pour tomber sur un hiver « petit chat »).

    Le centre commercial souterrain ! Je ne pensais pas retrouver cette anecdote sur le net. Ma mère était la seule, jusque là, à m’en avoir parlé !

    Répondre
    • Non ! tu n’es pas folle 🙂
      En plus, c’est un froid sec, du moment que tu porte quelque chose de bien coupe-vent et de bien chaud, tu es tranquille. Rien à voir avec l’horrible petit crachin français venteux. Ici l’hiver est très ensoleillé, neigeux, très agréable 🙂

      Répondre
  • hello Audo , trop fun l’article ..c’est sûr qu’un froid sec et plus agreable qu’un 8° pluvieux , plein de microbes ..petite question idiote ?? comment font un homme ou une femme pour leur petits besoins quand ils sont sur la banquise par -25° ?? question au combien philosophique que je me suis toujours demandé en voyant des explorateurs sur la banquise..je suis frigorifié rien qu’à imaginer une solution ..lol 😉
    Pierre Philippe Articles récents…Par : Mon Guide Marrakech | Viaprestige | Scoop.itMy Profile

    Répondre
    • Ayant vécu à Montréal principalement je t’avoue que le problème s’est peu posé 🙂
      Plus sérieusement, c’est très rare de te trouver dans un froid qui t’empêcherait de pouvoir baisser ton pantalon. Si tu vas dans le Yukon, oui tu mets des couches de vêtements les unes sur les autres, mais ça équivaut à un legging, voire 2, et un pantalon de ski par exemple, donc rien d’insurmontable.
      Je m’été posé la même question quand j’avais vue l’émission rendez-vous en terre inconnue concernant la Sibérie. Ils portaient des espèces de pyjamas la nuit que quelqu’un d’autre devait te lacer… là ça devient complexe !

      Répondre
  • Mais quel bonheur de lire ton blog !
    Humour, esthétique et pertinence. On adore !

    Pour avoir vécu 3 ans au Québec et en passe d’en « reprendre » volontairement pour quelques hivers, je ne peux que me marrer en lisant ton article 😀 !

    En effet « Décathlon mon ami », le secret réside selon moi dans la plume d’oie … sans elle, l’hiver te plumera ^^ !

    A bientôt de te lire sous d’autres latitudes 🙂

    Répondre
    • Merci de ton retour ! Moi aussi je vous lis avec bonheur 🙂
      L’hiver québécois a un charme certain. Bon, il n’est pas glamour, mais il a plein d’autres avantages !
      J’espère que tu auras l’oeil pour reconnaître le verglas de loin, et n’oublie pas la page facebook des pvtistes, il y a plein de bonnes affaires. C’est moins cher pour s’habiller que d’acheter du neuf.
      A bientôt !

      Répondre
  • Bonjour,

    étant québécoise de souche, j’ai beaucoup ris à la lecture de ton article 🙂 J’espère que tu t’es éloignée un peu du centre-ville de Montréal parce que, à Montréal, il faut encore chaud!

    Si tu veux connaître le vrai froid, je te conseille l’Abitibi où encore le Grand Nord avec les Inuits! Je suis allée une semaine visiter de la famille à Kuujjaq et on se sent petits dans ses shorts (expression populaire ici, je te laisse trouver la définition).

    Répondre
    • Aillolle !
      J’ai été à Natashquan, mais en été… Je n’ai pas pu explorer les grands grands froids, peut-être la prochaine fois !
      J’aurai adoré visiter le pays des inuits, ça a l’air vraiment merveilleux. Le Canada est bien trop grand pour se visiter en une fois, et j’aime trop m’installer quelque part, plutôt que de visiter… Merci de ton petit mot, et courage pour ces dernières neiges 🙂

      Répondre
  • Pingback: Une année de PVT au Québec : l'heure du Bilan !

  • Bonjour 🙂
    je viens de tomber sur ton site que ….je trouve EXCELLENT ,de bons conseils et plein d’humour!
    je suis tout simplement FAN 😉
    je pars au QUEBEC en janvier prochain pour 2 semaines et j’envisage aussi la Thaillande mais j’hesite encore sur la période (avril 10 jours ou aout 3 semaines) peut etre un conseil ou ton avis?
    En tout cas, merci et bravo pour ton blog! il est vraiment super!;-)
    val

    Répondre
    • Coucou !
      Merci de ton petit message 🙂
      Pour la Thaïlande, je te conseille avril. C’est la période la plus chaude, certes, mais tu pourras voir la nouvel année chez eux, avec la plus grande bataille d’eau du monde ! Et puis il y aura un peu moins de touristes qu’en aout…
      Je te remercie encore de tes encouragements, et je te souhaite de merveilleux voyages !!!

      Répondre
  • Pingback: 5 destinations pour aller chercher l'hiver ailleurs

  • MON DIEU,

    Tu me sauves tellement 😀 Je pars en Novembre pour Montreal, et je suis comme « Paniquée » a savoir si je dois acheter telle ou telle chose. Merci beaucoup pour tous ces conseils.
    J’ai tout de meme une petite question : comment font les gens pour aller travailler ? est ce qu’ils emportent des chaussures de rechanges et un pantalon différent pour travailler ? (je suis graphiste et j’imagine que venir travailler en pantalon de ski et méga boots c’est pas trop recommandé..

    Merci encore pour cet article

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Loading Facebook Comments ...