Voyager seule quand on est une femme
Roadtrip dans l’Himalaya. Episode 1

Roadtrip dans l’Himalaya. Episode 1

On the road, babe.

A l’heure où j’écris ces lignes, je n’ai pas encore énormément voyagé par rapport à des globes trotters plus avertis. Thailande, Népal, Tibet, Canada, Maroc, Tunisie, et des capitales européennes comme Londres ou Bruxelles… Mais ça permet déjà de s’en prendre plein les yeux. Un lever de soleil sur les dunes du Sahara ou un temple fait de million de bouteilles en verre en Thaïlande, ça n’est pas rien !

Cependant, si je ne devais garder de tout ça qu’un souvenir, ce serait mon voyage dans  l’Himalaya en voiture. Nous sommes partis depuis Kathmandou en voiture et avons passé la frontière chinoise, démarrant un road trip de trois jours dans la pampa tibétaine.

himalaya-paysage

 

La route, nommée Friendship Road, ce qui fait sourire vu que le Tibet est maintenant occupé depuis 50 ans par la Chine, peu « amicale », rejoint Kathmandou à Lhassa. Autant vous dire que passer la frontière quand vous n’avez plus connu rien d’autre que les routes boueuses népalaises depuis plusieurs semaines, ça fait du bien. Tout est beau, parfait, pas un brin d’herbe ne dépasse. Les chinois sont un tantinets maniaques. Cela dit, j’ai vite déchanté en m’apercevant qu’au milieu de ces vastes étendues vides, nous n’allions pas dépasser les 60 Km/H, vu la présence de chekpoint toutes les deux heures.yak

 

La magie de cette route, c’est qu’elle traverse l’Himalaya, et que l’on passe sans s’en apercevoir d’un dénivelé +1000 à un dénivelé +5000 en 3, 4 heures de temps. Des paysages forestiers on découvre vite des plaines parsemées de neige et de troupeaux de yaks. Les petites bâtisses tibétaines font leurs entrées, avec leurs portes ouvragées si belles. Enfin, les sommets enneigés apparaissent, seule précision, vous vous trouvez vous-même sur un sommet enneigé, le panorama est tout simplement à couper le souffle.

Et je le dis au sens figuré comme au sens propre. Quand on passe une telle altitude aussi vite, il est normal d’avoir les symptômes du mal de montagne. Heureusement nous avions fait un trek la semaine précédente, et nos corps étaient accommodés. En revanche, la première pause-pipi fut… intéressante.

voyage-himalaya

Maintenant je vous laisse maintenant admirer ces paysages merveilleux, et vous donne rendez-vous au prochain épisode !

himalaya8himalaya7himalaya6himalaya4himalaya2himalaya1himalaya3himalaya5

 

 



Donnez votre avis sur l'article :

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Loading Facebook Comments ...