Voyager seule quand on est une femme
Une semaine en voyage au Québec, épisode 2 !

Une semaine en voyage au Québec, épisode 2 !

Capture-d’écran-2014-12-15-à-18.07

Nous voila repartis dans notre voyage au Québec ! Dans le dernier épisode, nous avions dormi dans une yourte, nous avions couru après des vagues, et espéré pendant de longues heures voir des baleines passer !

Alors aujourd’hui je vous emmène

  • voir des baleines
  • dormir dans une bulle
  • faire de l’hydravion !

Des fringues sexy, plein de baleines et des fous-rires !

P1060829

En début d’après-midi du troisième jour,  nous avons revêtu les merveilles nécessaires à notre sortie en bateau. Sexy-attitude oblige, mais une fois que le bateau a démarré j’ai compris pourquoi mon jean n’aurait pas fait l’affaire, et mon appareil photo était heureux d’être emballé dans un sac plastique.

Nous étions environ 6 passagers sur ce zodiac, accompagnés du capitaine,  qui illustrait à la perfection l’expression « vieux loup de mer ».

Capture d’écran 2014-12-21 à 19.10.54Avec casquette, t-shirt à rayures, grosse barbe, la totale. Il était absolument passionné par son boulot, malgré qu’il doive certainement sortir en mer 3 fois par jour faire la même chose, 5 mois de l’année. Les matelots ont tous des talkie-walkie, et se préviennent d’un bateau à l’autre où les baleines se trouvent, tout en respectant une distance respectueuse avec ces grosses dames, pour ne pas les déranger.

Les baleines viennent dans le Saint-Laurent durant l’été, pour se remplir la panse.

baleines

On trouve ici des marsouins, des baleines à bosses, des petits rorquals, des rorquals communs, des bélugas, et…. des baleines bleues. Notre capitaine était vraiment très amoureux de ses baleines, qui portaient souvent des noms (Blanche-Neige pour la baleine à bosse ! :) ) et il les voient revenir chaque année, du moins l’espère. Il nous racontait tout ému comment une dizaine de baleines bleues avaient été surprises par les glaces quelques années auparavant, une vraie hécatombe sachant qu’il n’en reste que quelques milliers.

Nous avons rapidement croisé la route de bélugas, ainsi que de petits rorquals. C’était déjà complètement magique, et bien évidemment je m’excuse de la qualité de merde de mes photos et vidéos. Il faudra faire preuve d’imagination…Capture-d’écran-2014-12-15-à-17.58

Et soudain, la grosse dame !

Le mystère planait qu’une baleine bleue n’était pas loin. Deux d’entre elles avaient été vues au matin, et nous la cherchions du regard. Elles mangent à peu près 3 tonnes de krill par jour, et remontent à la surface toutes les 8 minutes pour respirer. Alors pour repérer une baleine bleue tu cherche la trace qu’elle laisse à la surface une fois qu’elle replonge, comme une tache toute lisse, et tu guettes le moment où elle expluse l’air par son évent.

Bref, elle était là. Enorme, 30 mètres de long, que l’on peut facilement imaginer quand on voit sa tête apparaître, suivie de son immense dos avec la mini nageoire dorsale, et qu’elle nous fait l’honneur de nous montrer sa queue. Alors sur cette courte vidéo vous verrez (très peu et en qualité pourrie) la baleine bleue, et SURTOUT vous nous entendrez être vraiment contents comme des gamins ! 

IMG_9520Notre bulle perchée dans la forêt

Après toutes ces émotions, nous sommes rentrés crevés par l’air marin mais tous contents, et nous sommes dirigés vers mon autre trouvaille : des bulles dans les arbres en guise de chambre à coucher.

Dans la forêt non loin de l’Anse Saint Roche, petit village du fjord Saguenay, se trouve Canopée Lit, qui propose aux touristes de vivre leur expérience « cabane au Québec ». Ils ont donc conçus de superbes petites cabanes éparpillées dans la forêt, que l’on ne peut atteindre qu’à pieds, et qui ont toutes une particularité. Les unes sont haut perchées sur pilotis, les autres ont un toit transparent, et les dernières sont des bulles gonflables perchées dans les arbres.

IMG_9413

Tout est soigné, de la cuisine à la décor, tout est pensé afin que vous puissiez renouer avec la nature. L’électricité est présente mais discrète, on entre facilement dans les cabanes (pas besoin de faire de l’accro-branche) mais la forêt est vraiment à l’honneur partout. 

 

Se sentir seul au monde, et aimer ça

Notre bulle était parfaite, le lit tout mignon avec sa petite guirlande, un petit chauffage d’appoint,  une lampe de poche pour pouvoir sortir tranquillement, et une toilette sèche dehors. J’ai juste regretté qu’il n’y ai pas de bouteille d’eau, car le lendemain matin avec le soleil qui tape sur la bulle, ça chauffait pas mal. C’était tout simplement magique, je ne voulais pas m’endormir tant c’était beau, et je n’ai jamais autant attendu la pluie ou l’orage de ma vie (qui n’est malheureusement pas venu). Allez manger chez Casta-Fjord ses pâtes au homard, tout simplement délicieux.

bulle

Capture-d’écran-2014-12-15-à-18.07Le fjord Saguenay depuis les airs !

Notre dernière petite aventure fut une surprise. Alors que nous faisions la route le premier jour du périple, nous sommes passés devant un lac sur lequel reposait un hydravion. J’ai vu les yeux du covoyageur se mettre à briller de mille feux. Fait que, quand j’ai vu que Canopée Lit pouvait nous mettre en contact avec la compagnie, je n’ai pas hésité. J’avoue, ça coûtait un pont, mais j’étais frustrée de ne pas avoir plus vu le fjord, et je voulais faire plaisir à l’autre gus. Capture-d’écran-2014-12-15-à-18.03Une fois arrivés en bordure du lac, nous faisons la connaissance d’un autre couple de passagers. Un peu taciturnes de prime abord, ils nous disent qu’ils ont fait tout le voyage depuis la France pour monter dans cet hydravion-là, qui apparemment est un vieux coucou utilisé depuis les années 50 pour rapatrier des blessés ou approvisionner les villages. Je laisse, magnanime, mon co-voyageur passer devant aux côtés du pilote, et profite de la vue. Je me prenais déja pour Porco Rosso !

Ce n’est pas du tout effrayant, on voit quelques bélugas depuis le ciel, le fjord, les 20 000 lacs qui pullulent un peu partout et les arbres devenir rouges. Avec un barrage de castors pour la fin, cerise sur le gâteau. J’ai vraiment apprécié la ballade, mais rien en comparaison des trois autres voyageurs. Le petit couple discret se faisant des « high five », et Rob n’arrêtait pas de faire des « oh! » « ah! »

 

voyage au québec

voyage au québecCe fût un beau voyage, nous avons rejoint Québec par une autre route, dans les Laurentides. Je ne me lassais pas de voir ces forêts défiler, nous étions heureux et calmes, des images plein la tête. Voila, j’espère que cet article vous aura donné l’envie de venir visiter cette belle région !



Donnez votre avis sur l'article :

10 commentaires

    • (huhuhu) Ben oui, j’avoue, c’était pas mal ! Mais pense à moi, pauvre petite (presque) grégaire qui suis à Montréal depuis déjà plusieurs mois, sous la neige, avec des flocons, des gens sympas… oui ok. Mais je te rassure, je suis jalouse aussi ! :)

      Répondre
  • Je découvre ton blog et ton style avec un grand plaisir.
    C’est un régal de lire tes récits.
    En hydravion, ça doit être génial… Mon souvenir est moins heureux avec une croisière aux baleines durant laquelle j’ai eu le mal de mer tout du long. J’aimerais bien me rattraper !
    Joyeux Noël et à bientôt !

    Répondre
    • Merci ! Moi aussi je te lis depuis peu de temps et c’est une belle découverte !
      Je me suis pas mal plongée dans ta rubrique sur Montréal, parce que depuis que je suis là j’avoue que je n’ai pas assez fait la touriste… je vis ma vie, et du coup je rate plein de trucs !
      ce soir est d’ailleurs la soirée « visite du vieux montréal en lumières » :)
      Passe de bonnes fêtes !

      Répondre
  • Je découvre ton blog et suis tombée sous le charme de tes illustrations. Tout simplement le petit plus qui fait que tes articles nous emmènent dans le rêve. J’ai envie de vivre ta vie là-bas, ça semble si palpitant. Merci pour tes partages. Déjà impatiente de voir tes prochains récits, peut-être Boston?

    Répondre
    • Merci! ça fait chaud au coeur!
      J’ai comme 248 articles en retard, alors ce serait sans doutes au Tibet que je vous emmènerai dans mon prochain article ! :) C’est un vrai plaisir de t’avoir comme lectrice.

      Répondre
  • Hello ! C’est gai de te lire! Merci !

    As tu une compagnie de « je vais voir des baleines » à conseiller ? J’aime l’idée d’avoir été seulement 6 sur votre zodiac, ça donne envie (evitons le rush des touristes, j’aime!).

    Merci !

    Répondre
    • Salut ! Merci, c’est gai de te lire aussi :)
      J’avais choisi de dormir sur la réserve indienne des Escoumins, et ils organisaient des sorties, même si le point de départ était Tadoussac. Les Escoumins sont à quelque kilomètres, plus calme, et j’aimais bien aider la réserve. Le guide était top ! Je te les conseille :)

      Répondre
  • Pingback: Une année de PVT au Québec : l'heure du Bilan !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Loading Facebook Comments ...